FASHIONLIFESTYLE

VETEMENTS

TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR SURL’HISTOIRE DE LA MODE

J’avoue que recruter et former ses propres recrues, c’est bien ! Mais n’oublions pas le principal ! Nous sommes distributeurs dans le domaine du PAP (Prêt-à-Porter). Il est important de connaître les choses essentielles sur la mode pour savoir de quoi l’on parle. Ne vous attendez pas à un roman complet ! Ce ne sont ici que les « grandes lignes » de l’évolution de la mode.

BONNE LECTURE 😊Qu’est-ce que la mode ? D’où vient-elle ? A quoi sert-elle ?

En fait, il est difficile de trouver une définition précise de cet univers infini.
Mais sachez, d’ores et déjà, que la mode est un éternel recommencement ; une boucle sans fin …

DU TEMPS DE LA PREHISTOIRE

A l’époque de nos ancêtres « Les Hommes Poilus ! », il ne s’agissait pas d’effet de mode mais plutôt « d’objets pratiques » permettant de cacher sa nudité. Des ethnologues (et d’autres spécialistes dans ce domaine) ont avancé une toute autre hypothèse : le vêtement remplaçait tout simplement les poils.L’Homme était exposé aux agressions climatiques et s’est donc couvert de peaux d’animaux pour se protéger du froid, de la pluie et du soleil. Beaucoup d’avis divergent concernant ce sujet mais, dans tous les cas, levêtement n’était que fonctionnel.

L’Homme a rapidement fait évoluer « la mode » en améliorant, en teintant et en cousant ses vêtements. En fonction des origines ethniques et géographiques, des familles, et âges ou sexes, les vêtements étaient personnalisés différemment. Ils portaient également des bijoux non fonctionnels dans le seul but « d’êtrebeaux » et de « séduire ». Eh oui, l’amour existait déjà à l’époque …

page1image3680208
page1image3679168

Par exemple, les « femmes Girafe » avec leurs colliers rigides autour de leur cou. Plus elles en avaient et plus elles étaient considérées comme belles.

Mais ce ne sont que les prémices, très balbutiants, de ce qui deviendra des milliers d’années plus tard, « La Mode » …

DU TEMPS DE L’EGYPTE ANTIQUE

A cette époque-là, les vêtements avaient toujours un côté fonctionnel. Le lin était la principale matière utilisée car il était déjà plus facile à trouver et à entretenir que le coton ; mais aussi très léger pour les températures les plus chaudes et protégeait mieux du froid quand les températures baissaient. La lainen’était quasiment jamais utilisée puisqu’elle provenait d’animaux et donc considérée comme impure.

Parlons de classe sociale : le lin tissé par les Egyptiens était de qualité très fine pour les plus nobles et plusgrossiers pour les pauvres. Les étoffes les plus fines et les plus souples (jusqu’à même la transparenceparfois) étaient destinées aux reines. Les robes restaient, en général, blanches mais elles étaient parfois décorées de tissus de couleurs. La teinture était très peu utilisée. Leurs robes débutaient en général en dessous de la poitrine et étaient maintenues par de fines bretelles. Les seins étaient très peu couverts (ou alors avec une étoffe en résille). Cela représentait aussi la beauté pure de la femme.

Les esclaves n’avaient pas le droit d’utiliser les mêmes costumes que les reines (ce qui paraît logique). Leursrobes étaient plus longues, à manches étroites (plus larges pour les fêtes). Leur costume se résumait à cette robe et quelques bijoux et/ou ceinture.

Avec le temps, les robes sont devenues de plus en plus sophistiquées. Elles étaient agrémentées de perles, de fils d’or et/ou de broderies. Les vêtements portés restaient simples. Ce qui habillait la tenue était les bijoux, les coiffes … les accessoires en somme !

page2image1776736
page2image1768672
page2image1777408
page2image3703920

Petite info sur les chaussures : les classes sociales moyennes et pauvres marchaient généralement pieds- nus. Cependant, les nobles portaient des chaussures (des sandales à l’époque) par obligation sociale. C’était donc un luxe que seuls les nobles pouvaient s’offrir (les veinards). Elles étaient confectionnées avec des feuilles de palmier, des tiges de roseau ou de papyrus tressés (plus rarement de lanières en cuir).

DU TEMPS DES ROIS

A l’époque de notre cher Louis XIV, la mode était plutôt un « caprice aristocratique » qui faisait sensation à la Cour. Cela permettait également de distinguer les classes sociales. Même si, à cette époque la moden’avait pas vraiment d’identité, elle était le miroir de la condition sociale. A la Cour, on parlait de costumes. Ils devaient forcément être clinquants, confectionnés avec des matériaux rares et des tissus somptueux.

Il faut savoir qu’à cette période, on commençait à se parfumer (autrement dit grâce à l’odeur du savon) et àse maquiller autrement. Les hommes, eux aussi, aimaient se couvrir d’une poudre blanche ; à l’époque, c’était très tendance. Par exemple, les femmes à la Cour portaient la mouche (voir photo). Si, par malheur, vous aviez le teint trop halé, vous étiez considéré comme les personnes du petit peuple. En clair, plus on ressemblait à un cachet d’aspirine, plus on était valorisé.

Peu de temps avant la Révolution, apparaît l’ancêtre de la presse vestimentaire sous forme de « calendrier » illustrant les dernières tendances parisiennes. Cette presse va jouer un rôle fondamental dansl’émancipation de la femme et dans la libération du culte du prêt-à-porter.

page3image1778752
page3image1775616
page3image3708496
page4image1782784
page4image1783008

AU 19ème SIECLE

C’est, en fait, à partir du 19ème siècle que la mode commence. Charles-Frédéric (quel joli prénom …) Worth, pionnier de la Haute-Couture à cette époque, fait défiler ses créations sur de vraies mannequins. Il a été la première personne à avoir dirigé et mis en place un défilé (remercions-le). Ces défilés se déroulaient dansde prestigieux salons où se rassemblait une clientèle féminine plutôt aisée. A l’époque, ce n’était pasaccessible à tout le monde (classe sociale).

A compter de 1900, Paris compte une vingtaine de maisons de Haute Couture. En 1946, une centaine et courant 21ème siècle, à peine 15.

Petite info : la Maison Lanvin a été fondée en 1889 et elle est aujourd’hui la plus ancienne maison de HauteCouture parisienne encore en activité.

page4image3769024
page4image1774048
page4image1772928

LE SIECLE DES LUMIERES (20ème)

page5image3708912

Le 20ème siècle est en effet « Le Siècle des Lumières », mais c’est aussi le siècle de la mode qui voit émergerquelques-uns de ses plus grands créateurs (pour ne citer qu’eux : La Maison Lanvin, Chanel, Yves-Saint- Laurent …) qui ne travaillaient que pour une rare clientèle aisée.

1930 : les vêtements envahissent (enfin) les vitrines des grandes villes. Les premiers phénomènes de « mode de masse » sont en mouvement. Et c’est là que le visage de toute la société va changer.

Qui doit-on remercier pour la première diffusion de créations sur le marché publicitaire ? Je nomme : La Maison Coco Chanel ! Cette dernière et le producteur de cinéma Samuel Goldwyn concluent un accordpermettant de diffuser l’habillage des stars avec la société « United Artists ».

page5image1773600
page6image1774496
page6image1771808

Durant la Seconde Guerre Mondiale, les restrictions martiales mettent en péril les maisons de Haute Couture. Les textiles faisaient partie des premiers produits limités puisqu’ils étaient destinés à l’industrie de l’armement (Hugo Boss confectionnait les uniformes des combattants allemands). Mais les femmes ont voulu rester dignes ! Elles ont rivalisé d’ingéniosité. Les rideaux se sont transformés en robes ; elles couraient aux marchés aux puces pour dénicher tous les bouts de tissus disponibles et elles se teintaient les jambes avec du thé pour imiter les bas de soie. Quelle ingéniosité !

A cette époque, la mode était très contrôlée : la longueur de la jupe était limitée sous les genoux (manque de tissus) ; ce qui deviendra par la suite la fameuse jupe crayon.

Après la Seconde Guerre Mondiale (1939 – 1945), la mode va connaître un changement total en s’inspirantde nos voisins américains. Elle devient alors « fashion ». A l’époque être « fashion » voulait dire « être dansl’air du temps » ; différent. Les classes bourgeoises s’éloignaient de cette notion anti-traditionnelle et la mode se divisait entre collections classiques et collections « fashion ». Ces collections « fashion » étaient principalement destinées à une clientèle très jeune (nombreuse), et complétement émergente sur le marché. On sent alors les premiers vents d’émancipation …

La guerre est maintenant terminée. Les hommes reviennent du front et les femmes des usines. Paris redevient alors la capitale mondiale de « La Mode ». Finies les restrictions martiales ! La mode devient donc « féminissime » !

Christian Dior redessine la mode féminine. Les jupes crayons ou corolles (légèrement évasées), la lingerie …(coquine).

page6image1774272
page7image1784352
page7image1784576

LE SIECLE DES LUMIERES (SUITE)

1960 : le corps de la femme adopte une nouvelle silhouette. C’est la décennie de l’iconique mini-jupe de Pierre Cardin, Courrèges ou encore Yves-Saint-Laurent.

1967 : l’année du débarquement des jeans ! Ces derniers étaient inspirés des bleus de travail sauf qu’ilsserraient les cuisses. Ce tissu résistant devient alors si populaire qu’il habille toutes personnes confondues : à bas les classes sociales, les origines et les sexes !

Petite info : Savez-vous pourquoi on parle de « Denim » quand on parle de Jean’s ? En fait, c’est une « toile » créée à Nîmes (France) qui a été importée en Californie par Levis Strauss, le fameux créateur du Jean 501 !

page7image3772976
page7image1784800
page8image1785696
page8image1786144

Mai 68 = émancipation « totale » de la femme. Elles pouvaient s’habiller comme elles le souhaitaient (touten restant à la mode, bien évidemment). Elles pouvaient oser porter des jupes au-dessus du genou, ce qui ne plut pas du tout aux maisons de Haute Couture traditionnelles comme Coco Chanel. Je la cite : « Ungenou, c’est moche ; il faut le cacher. »

Petite info : c’est à ce moment-là que l’usage de la contraception et l’avortement font surface.

Autre petite info : la loi interdisant à la femme de porter un pantalon a été abrogée en février 2013 seulement !

1970 : cette décennie va marquer l’histoire (encore une fois) de la mode. Imprimés psychédéliques, pattes d’éph, robes bohèmes…

page8image1786368
page8image1786592
page9image1787712
page9image1787936
page9image1788160

1980 : finie la fluidité Peace & Love des Seventies. La mode devient « too much » : bronzage, maquillage outrancier, culte du corps … Les années 80 claquent, secouent et innovent ! Cette décennie devient la moderebelle. Plus qu’esthétiques, ces nouveaux mouvements sont souvent politiques et idéologiques. Vient aussi le temps des tops models (femmes principalement), aux mensurations « parfaites » et aux sourires figés.

Si je vous dis Cindy Crawford, Naomi Campbell ou Claudia Schiffer, vous connaissez forcément ! Si non, je vous invite à vous renseigner. Elles étaient en fait les tops models les plus convoitées et les plus demandées par les maisons de Haute Couture.

page10image1787936

Mais vint aussi l’obésité et l’anorexie (qui je le rappelle sont des maladies graves et non un mode de vie voulu !). Ces maladies vont chambouler l’image des tops models appréciées de toutes leurs fans qui tentent (en vain, parfois) de leur ressembler.

1990 (Guerre du Golfe) : la mode aspire à plus de sobriété et de minimalisme (crop-top) ; c’est le mouvement« anti fashion ». Cette mode inspire les réalisateurs de films de Science-Fiction. Mais les couleurs restent au rendez-vous. La jeunesse féminine s’inspire des Spices Girls : Jean mom, crop-top, maquillages extravagants,chouchous, couleurs criardes … ALWAYS GIRL POWER !!!

page10image1789056

PUIS VINT NOTRE SIECLE

page11image3719312

Les phénomènes de marques apparaissent dans les cours de récréation début des années 2000. A l’époque, quand on portait de la marque, c’est qu’on était à la mode (classe sociale encore une fois…). C’est alors queles marques deviennent plus importantes que leurs créations. Elles en ont abusé parfois d’ailleurs. N’oublions pas que c’est grâce à la publicité que les marques sont connues et reconnues.

Le message était très simple : « Regardes ! Ton idole aime cette marque ! Portes-le ! ». Voilà !

Le sport va marquer une partie de l’histoire importante en ce qui concerne les chaussures et leur usage. L’idée est de développer des chaussures de sport à usage citadin ; autrement dit, « la basket urbaine ». Lesmarques ne vont pas hésiter à casser leur tirelire pour s’offrir les plus grandes personnalités sportives.

Aujourd’hui, le marketing du prêt-à-porter ne se limite pas seulement au monde du sport. Les marques développent des contrats avec des célébrités du monde de la chanson, du cinéma, du mannequinat et pas que.

Internet rentre alors en action et bouleverse les codes du marketing du prêt-à-porter. Les défilés sont retransmis en direct sur les réseaux sociaux ; les images sont commentées, aimées, partagées et/ou même détestées. Les marques investissent dans les réseaux sociaux pour agrandir leur propre réseau. Le but est de ne plus attendre des mois pour que les nouveautés soient mises en rayon dans les boutiques. C’est le « See now, buy now. »

FIN !!!

page11image1790176
page11image1789504
page11image3719104

J’espère que ce document vous aura aidé à en savoir plus sur l’Histoire de la Mode. Je n’ai pas parlé de tout en détail sinon, ce ne sont pas 12 pages mais 50 que j’aurais écrites. J’ai simplement relevé les points essentiels à connaître à mon sens.

Sachez que j’ai pris plaisir à vous conter l’Histoire de la Mode. Si vous souhaitez plus d’informations sur lespoints sur lesquels je n’ai pas assez insisté, n’hésitez pas à vous renseigner sur Internet.

Beaucoup d’informations de ce texte proviennent de différentes sources Internet et autres.Il est facultatif, il a simplement été créé pour assouvir votre curiosité.
Merci infiniment d’avoir pris le temps de le lire.

Vous pouvez quand même identifier vos nouvelles recrues si elles sont intéressées.

Je vous joins les liens des vidéos qui vous montre l’évolution de la mode en 100 années.

Homme : https://www.youtube.com/watch?v=DaSkMWVlFUU Femme : https://www.youtube.com/watch?v=M4z90wlwYs8

page12image3721600

Elora BONNET

#VALANZIO

Vous aimez le LUXE -70 % sur les Marques

INSCRIVEZ VOUS  Lien inscription

https://valanzio.com/Nath0412

Devenez cliente gratuitement ou devenez Partenaire 10€/mois

Liker ma page 

VALANZIO 

https://www.facebook.com/valanzioleluxe/

A DECOUVRIR AUSSI

https://modernliveclean.com/essens-la-beaute-du-mlm/

DECOUVREZ LES PRODUITS💎

PROTEGE PAR LE MOT DE PASSE 04121971

Adoptez les réductions, les promotions, les soldes et les cadeaux

en vous inscrivant à la newsletter.

en cliquant sur l image vous aurez 10 € de reduction sur la boutique Modere.eu code promo 1298882

[contact-form-7 404 "Not Found"]

Felicitations vous êtes inscrits à la newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

MODERE BY MODERNLIVECLEAN will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.